Histoires des nos Lévriers

YUTA – L’HISTOIRE D’UNE GALGA TRAUMATISÉE, DEVENUE EDENE, GALGA MIRACULÉE

Histoire du 02-02-2022 - Auteur : Monika Kleppinger

Je m’appelle EDENE. Jusqu’ici, on m’appelait YUTA la miraculée, en référence au parcours du combattant que j’ai dû traverser pour sortir de l’ombre de cet endroit lugubre dans lequel mon galguero m’avait laissée. 4 années de long labeur sans aucune considération avant que ma sœur et moi découvrions la lumière. Au travers d’un refuge, d’abord. Et d’un foyer, ensuite.

Collée à ma soeur, toutes deux traumatisées par nos aventures, je l’ai regardée partir avec beaucoup de chagrin (prise en charge par un éthologue en Espagne). Habituée – si l’on peut dire – par les chocs émotionnels, j’ai dû faire à nouveau preuve de résilience pour passer outre cette douloureuse séparation.

J’ai découvert progressivement qu’il existait une nouvelle sorte d’humains. Les humains du refuge se sont montrés bienveillants et semblaient me porter attention. Une vraie découverte pour moi. Et quelle fut ma surprise en arrivant en famille d’accueil dans le sud de la France ! J’entrevoyais pour la première fois la chaleur d’un foyer, le temps de reprendre confiance jusqu’à ma rencontre avec Ysabelle. Ah Ysabelle... une femme aussi singulière que le Y de son prénom. Ma maman douce et patiente qui m’a donné le temps d’apprendre à lâcher prise. J’ai voyagé avec la peur au ventre devant tant de changements, tant d’incertitude, perdue et terrorisée à l’idée de me retrouver de nouveau dans une vie de misère. Mais je suis arrivée chez Ysabelle. Cette femme, que je n’osais pas regarder dans les yeux, est mon miracle. Elle a agi avec tant de justesse à mon égard que toutes mes craintes se sont dissipées peu à peu.

Je ne le savais pas encore, mais une belle vie démarrait pour moi. Après 4 mois d’une installation pleine d’émotions contraires, j’ai commencé à m‘ouvrir avec l’aide des 2 autres Galgos que composent ma famille. Désormais Edène, je croque ENFIN la vie à pleines dents auprès de mes compagnons à 2 et 4 pattes. Merci Ayuda, l’Association qui porte si bien son nom. 

 

 

FLOR ET SA COPINE HUMAINE

Histoire du 20-10-2021 - Auteur : Monika Kleppinger

 Je m’appelle Flor. Discrète et craintive à mon arrivée, mais déjà friande de petits massages sur la tête, j’ai pris mes marques petit à petit sous l’oeil bienveillant de ma copine humaine Elise. 

Chien de canapé, moi? TOUT A FAIT! J’apprécie son confort douillet et m’y sens en sécurité loin des inconnus, des bruits soudains, des voitures, des joggeurs, des autres chiens... mais je ne m’avoue pas vaincue ! J’ai confiance en ma maîtresse qui me guide et me permet d’aller de l’avant, à mon rythme, pour faire face à ces situations qui sont encore parfois sources d’inquiétudes. Désormais, je m’autorise aux plaisirs simples de cette nouvelle vie qui s’est offerte à moi. Promenades et course à pied dans les champs, en forêt, autour des rivières, rythment mon quotidien. 

Elise, ma maîtresse est consciencieuse et prend conseil auprès de ce qu’on appelle des “comportementalistes canin“. Moi petite Flor, je comprends que leur métier consiste à nous faire marcher dans la bonne direction. D’autant plus que pendant ces séances, on m’offre toujours quelques friandises.

Je ne boude pas mon plaisir ! 

Et marcher, moi, je sais faire. On dit de moi que je fais craquer tout le monde du haut de mes grandes gambettes. Avec Elise nous avons visiter des copains et je me suis aventurée à courir avec eux dans un grand terrain clôturé, un régal ! 

 

Cet été nous sommes allés à la plage et alors là, c'était le vrai bonheur. Sous l'oeil vigilant de ma maitresse et le monsieur qui comprend bien les chiens, j'ai pu courir pour la première fois librement (certes il y avait encore la longe de sécurité). Je ne me suis pas trop éloignée, car je ne souhaite pas perdre de vue ma maitresse. Mais maintenant elle me fais confiance et je suis sûre que nous allons goûter l'air marin ensemble l'été prochain. 

Si c’est ça que l’on appelle une vie de chien, bien moi, j’en redemande !

BONIE, L'EXUBÉRANTE

Histoire du 12-10-2021 - Auteur : Monika Kleppinger

Moi c’est Bonie, anciennement Bonita pour ceux qui m’ont connue sous ce nom.

Je suis arrivée dans mon nouveau foyer en février dernier pour mon plus grand bonheur et celui de mes maîtresses Emilie et Karine. Timide au démarrage, il m’a évidemment fallu un temps d’adaptation avant de poser définitivement mes valises et de me sentir chez moi. 

Je suis désormais surnommée Bonie l’exubérante ! Terminé les signes de tristesse. Je me couche apaisée auprès de mes frères et sœurs : Tonga l’Azawakh, mes deux sœurs Cookies & Anggun, Tatooine la petite chatte et le chat Naboo que j’adoooore taquiner.

Nous sommes une famille nombreuse et j’en suis très heureuse ! 

L’un de mes hobbies ? Faire de longues envolées le long de la clôture sous le regard médusé des poules et des chèvres. 

Parfaitement imparfaite, je fais parfois quelques bêtises. Je suis une experte en vol à l’étalage et je m’exerce au jardinage à mes heures perdues. Mais je reste attachante, curieuse, très sociable avec les gens comme avec mes amis canins, et bien sûr très attachée à ma famille que je suis partout, jusqu’aux WC. Un pot de colle, moi ? Je m’assure simplement qu’il ne leur arrivera rien (sait-on jamais 

EMMA, LA REINE DE LA MAISON

Histoire du 28-09-2021 - Auteur : Monika Kleppinger

Je suis EMMA, la Galga barbuda adoptée par Anne et Patrick.  Je n’ai pas fait le voyage d'Espagne vers la France seule, mais avec un compagnon de misère, lui aussi adopté par ma nouvelle famille, Il s’agit de Pablo un gentil mâstin de 46kg. Nous voilà depuis ce 24 octobre 2020 dans une maison en pleine campagne en Dordogne. Nos hôtes nous attendaient, 3 chiens, un Briard, un sans étiquette de la SPA et un Basset Griffon bleu de Gascogne adopté lui aussi. Il y avait également 4 chats, 8 chevaux et 2 ânes.

 Contrairement à Pablo, mon intégration fut plus longue et délicate, car des anciennes craintes me envahissaient parfois, donc je suis resté un peu inquiète et sur le qui-vive. Avec mon regard j'exprimait mes peurs et je me suis fais bien comprendre. Toutefois après un mois de cohabitation et d’observations, je me suis bien habitué à ce nouveau mode de vie si différent de mon passé. Enfin j'ai compris qu’une main caressait et que je pouvais manger dans cette main. Depuis ma confiance a grandis chaque jour! 

 Le confort des fauteuils et canapés est vraiment appréciable, j’adore entre 19h et 20h m’étendre sur le canapé du salon quand la cheminée est allumée. Là jee me blottis entre les jambes de ma maîtresse, parfois je manifeste par un touché délicat de mes pattes l’envie de caresses.

Mon régime repas quotidien est parfait, à 7h le matin et 19h le soir, si toutefois il y a du retard, je n’hésite pas à manifester par mon attitude puis par aboiement que l’heure doit être respectée et les humains l'avaient vite compris. J’ai aussi beaucoup appris en observant le fonctionnement des chiens et chats dans la maison.

J’aime les longues promenades (en laisse) avec maîtres et les autres chiens qui eux sont en liberté. Maintenant avec mon ami «Gaspard» (le Griffon) nous aimons faire un petit tout dans le petit bois de la propriété, au retour repos dans le canapé.

Lors des vacances des humais, j’ai eu le privilège d’aller sur la Cote basque, avec hôtel, restaurant, balades. Un beau programme qui me faisait faire encore des progrès et mes peurs s’atténuaient un peu plus.

Je dois avouer, je suis un peu tyrannique et doucement j'ai bien apprivoisé Anne et Patrick. Eh oui, je crois que je suis devenue un peu la reine de la maison.